Actualité

 

L’été profite au marché des véhicules d’occasion

 
D’après les chiffres d’Autoscout, site de petites annonces de véhicules d’occasion en ligne, le marché du VO s’est bien porté en juillet 2017.

L’été profite au marché des véhicules d’occasionEn juillet dernier dans l’Hexagone, le marché du véhicule d’occasion a affiché une hausse à deux chiffres à + 10,5 % par rapport à juillet 2016, soit 513 403 immatriculations de VP. Avec cette nuance avancée par Autoscout : avec 464 645 immatriculations, juillet 2016 avait connu un fort recul « dans un climat d’anxiété suite aux attentats ». Pour mémoire, 514 877 VO ont été immatriculés en juillet 2015. Autre chiffre mis en avant : 147 519 véhicules neufs ont été immatriculés en juillet dernier, soit une hausse de 10,9 %, soit un rapport VO/VN de 3,48.

« Toutes les marques ont progressé sur un an », avance d’emblée Autoscout. Et de citer le trio de tête avec Dacia (+ 27,13 %), Suzuki (+ 20,04 %), Citroën (+ 19,75 %) et Peugeot (+ 18,27 %). En parts de marché, Renault, BMW, Ford, Opel, Alfa Romeo et Volvo ont aligné des résultats en repli, dans une fourchette de – 1,5 et – 4,4 %.

Autre enseignement : le marché de l’occasion est resté dominé, à 67,9 %, par les véhicules de 2 à 15 ans. Et ce en dépit des reculs des tranches suivantes : – 6,2 % pour les véhicules de 2 à 5 ans, – 1,8 % pour les véhicules de 6 à 10 ans et – 0,7 % pour les véhicules de 11 à 15 ans. « Mais en un an, de juillet 2016 à aujourd’hui, la progression des immatriculations des véhicules situés aux extrémités est nette : + 18,9 % pour les véhicules de moins de 1 an, + 17,9 % pour les véhicules de 16 ans et plus, et + 17,1 % pour les véhicules de 1 an », détaille Autoscout.

Les motorisations alternatives à la hausse

Dernier constat : les motorisations « alternatives » ont poursuivi leur progression. Ainsi, en hausse respective de 65,31 % et 27,71 %, l’hybride et l’électrique se sont fait une petite place dans l’occasion, avec des parts de marché de moins de 1 %. De son côté, l’essence, qui s’est adjugé 30,62 % du marché, s’est offert une croissance de 17,61 %. Avec quasiment les deux tiers du marché du VO, le diesel n’a progressé « que » de 7,58 %.
 

Ils exposent en 2018