Actualité

 

Holson vante les avantages du fleet management

 
Holson propose aux petites et grandes entreprises d’externaliser la gestion de parc pour optimiser les coûts. Mais aussi pour mieux gérer la digitalisation de sa flotte et les évolutions réglementaires.

Holson vante les avantages du fleet management
Dans un contexte d’évolution réglementaire et de digitalisation intense, le fleeter Holson incite les entreprises, y compris les plus petites (moins de 50 véhicules), à opter pour le fleet management. « Grâce à l’externalisation et la digitalisation, nous pouvons travailler sur la mobilité globale des salariés et accompagner les entreprises dans leur politique de mobilité, même pour les petites flottes », explique Stéphane Montagnon, fondateur de Holson. Selon lui, le fleet management est la clé d’une gestion de parc réussie. Cela amène d’abord à gagner en efficacité en apportant des compétences pluridisciplinaires que l’entreprise n’a pas toujours en interne. Notamment en ce qui concerne la gestion opérationnelle, l’accès à des benchmarks et à des partenaires pour réaliser des économies.

La digitalisation selon Holson

Autre argument avancé, la digitalisation des flux de facturation permet d’analyser l’ensemble des coûts. Les bénéfices sont nombreux dès 50 véhicules, que ce soit pour la récupération du trop payé, la gestion automatisée des PV, la déclaration de la TVS, la gestion du cycle de commande, la mise en place de catalogues en ligne ou les communications aux conducteurs.
Pour Holson, le fleet management opéré par un expert aide également à mieux s’adapter aux évolutions de la législation, et à être plus attentif afin d’éviter les erreurs fiscales ou de déclaration sociale. C’est le cas notamment pour la déductibilité progressive de la TVA sur l’essence, le durcissement des malus, la modification du calendrier de la taxe sur les véhicules de société (TVS) à partir de janvier 2018, l’instauration de vignettes Crit’air ou l’application de la norme IFRS16. Autant de mesures qui ont un impact de l’ordre de 15 à 20 % sur les coûts des flottes.

Ils exposent en 2018